teinture 01

Echeveaux non teints DE RERUM NATURA qualité Albertine - 100gr / 400 mètres.

Lors de mon dernier post, je vous parlais de mon essai de teinture à l"avocat. Ce fruit permet d'obtenir des nuances de rose plus ou moins soutenues en fonction du "jus" de base. Plus vous mettez de peaux et de noyaux, plus la teinte sera foncée... d'accord, ça paraît logique.😏

Pour ma première réalisation j'ai utilisé une gamelle de cuisine de grande contenance, et assez large. Je voulais que les écheveaux ne soient pas trop à l'étroit. J'ai utilisé 3 peaux d'avocat et 3 noyaux que j'ai lavés et fait sécher au préalable. Je les ai plongés dans 5 litres d'eau que j'ai portée à ébullition. J'ai maintenu le petit bouillon pendant environs 30 minutes, et l'eau est devenue toute rouge ! ensuite, j'ai laissé refroidir la "potion" et je l'ai oubliée jusqu'au lendemain sur un coin de la gazinière. (donc à température ambiante).
Le lendemain, j'ai pris les 2 écheveaux de 100 gr non teints et je les ai plongés dans de l'eau claire à température ambiante... environs 10 minutes afin que la fibre soit complêtement imprégnée, j'ai pressé les écheveaux afin de faire partir un peu d'eau. Attention, je ne les ai pas essorés ! et puis je les ai plongés dans le bain tout rouge en ayant auparavant enlevé peaux et noyaux... j'ai ensuite rechauffé le tout jusqu'à ce que de tout petits frémissements apparaissent, et j'ai laissé "cuire" environs 30 minutes en remuant un peu les écheveaux pendant la cuisson, je voulais que le résultat ne soit pas trop nuancé ! 
J'avoue que j'ai quand même eu un peu peur d'abîmer la fibre, je n'en menait pas large avec mes expériences d'apprentie sorcière...
J'ai donc coupé le feu, et, à nouveau, j'ai laissé refroidir jusqu'à ce que le tout revienne à température ambiante. 
Ensuite, j'ai procédé au rinçage. TOUJOURS à température ambiante, jusqu'à ce que l'eau devienne claire, puis je les ai essorés. Personnellement j'utilise mon essoreuse à salade, ça fonctionne très bien et ça n'abîme pas la fibre. 
Dernières étapes : sèchage et bobinage. 
Attention, la couleur est plus claire une fois sèche !

teinture 2

 Le "jus" avec les peaux et les noyaux - la fibre en cours de teinture (elle n'était pas aussi orange que sur la photo...)

Le procédé peut paraître long et fastidieux, mais il faut impérativement respecter les temps de refroidissement des eaux, le grand risque pour la fibre, c'est de lui faire subir un choc thermique, cause principale du feutrage ! votre laine et votre eau (qu'elle soit claire ou teintée), doivent toujours avoir la même température ! 
L'avantage de ce genre de teinture, c'est que vous n'avez pas besoin de préparer la laine à recevoir la teinture (mordançage). C'est une étape en moins à effectuer. Ca fonctionne aussi pour la teinture au thé, au café ou aux pelures l'oignons, et vous obtiendrez des tons plus bruns, plus ou moins foncés en fonction de la concentration de votre jus...

Joïa 10

Et pour terminer, je vous invite vivement à visionner la vidéo de Nathalie "By Night Dyes" sur son procesus de travail autour de ses teintures naturelles. C'est très enrichissant ! ICI

 Alors, ça vous tente ???