De la laine... oui mais un coupon, chocolat noir sous le pied de la machine... un tissu hésitant, timide qu'il est ! il lui faut parfois une béquille, simple papier de soie pour parer aux griffes... Quelques moments de solitude à la coupe, il faut dire que le lainage est un vrai tricot au joli motif, et si l'on prête attention, on peut y voir le point bien apprécié de la maisonnée... ça mousse sur l'étoffe, et presque à la commissure de mes lèvres... C'est qu'il ne se laisse pas faire ce morceau, aussi doux soit-il. L'affaire faillit bien tourner à la catastrophe quand la manche résistante refusa la greffe de fil, et sa couture ne fut pas téméraire, c'est là peu dire... qu'à cela ne tienne, je n'avais pas prévu de démissionner si vite, même si la tâche s'avéra plus compliquée que ne l'étaient mes prévisions... il y eu une autre couture à l'enfilage différent et, vaincue qu'elle était, la manche se rangea de mon côté. On pouvait donc penser à des choses plus lègères, avec une petite touche de rose pour terminer l'histoire. Ils se marièrent et... pour les nombreux enfants, on attendra un peu... quand même...

Oui mais je l'aime !  

Photos + que moyennes vu la luminosité de ces derniers jours...

Lainage : Fabrics addict - tissu rose pour biais maison : ma petite mercerie - patron + que trafiqué d'un tee shirt japonais manche modifiée, encolure modifiée et transformation avant par des grands pans - on peut le porter ouvert ou le fermer à l'aide d'une broche (fabrication maison : baby alpaga, mérinos & alpaca )